De retour à Essai

Christophe Elger

Les bien-aimants : Comprendre pour prévenir le syndrome de déficience psychoaffective transmis

18,90

« Maintenant que j’ai acquis la certitude que le syndrome de déficience psychoaffective transmis (SDPAT) est une réalité et que sa méconnaissance, non seulement biaise toutes nos relations personnelles, mais surtout représente à l’échelle de nos civilisations le plus grand frein à la résolution durable des problèmes auxquels l’Humanité doit faire face, j’estime qu’il est de mon devoir d’écrire et de tout faire pour médiatiser sa reconnaissance. »

L’Humanité est en difficulté : chacun d’entre nous le sait. Un problème de santé public en est à l’origine : personne n’en a conscience.

Dès le début du vingtième siècle, le psychanalyste Sigmund Freud s’approche d’une connaissance de la déficience psychoaffective. Il faut pourtant attendre notre époque pour que ce concept soit approfondi et étudié. Le Docteur Christophe Elger, à travers l’écriture de son ouvrage, nous éclaire sur la situation actuelle et nous donne des clés de réflexion. Il démontre ainsi que l’origine de tous nos problèmes réside dans l’hyper-intimité de la relation parentale de chacun d’entre nous. Si cette interaction précoce parents-enfant ne nous laisse aucun souvenir durant les deux premières années de vie, elle sera pourtant à l’origine de deux genres d’individus parmi nos semblables au sein de chaque population.


Isbn

9782310049283

Nombre de pages

204

Versions

Papier

Genre

UGS : 4884 Catégorie :
Avatar
Médecin, Christophe Elger prend conscience d’un problème de santé publique invisible pour la société à travers ses expériences personnelles et l’écoute de ses patients. Il développe alors une nouvelle approche de la psychologie basée sur l’étude rétrospective des relations parents-enfant dans la fratrie et capable d’expliquer l’apparition de nombreuses maladies psychiatriques mais aussi le comportement de certains de nos semblables. Son ouvrage se place dans la continuité des idées du Docteur Korczak, médecin polonais mort en 1942 qui prônait une approche éducative originale basée sur le renforcement du lien de confiance entre l’adulte et l’enfant dans l’intérêt de la société à long terme.