De retour à Récit

Georges Beauchemin

Le triomphe de l’entendement, Aufstand im Buchenwald

25,00

« Pendant une longue période, l’influence réelle de l’insurrection des détenus du camp de Buchenwald sur sa libération a fait l’objet après la guerre de controverses, souvent vives, notamment pendant la période de la guerre froide. Mais la remarquable étude de Georges Beauchemin nous semble clore la polémique en présentant les détenus pour ce qu’ils ont été réellement… ».

 

Bertrand Herz

Témoin de l’insurrection du 11 avril 1945

et auteur de la préface

 

Mercredi 11 avril 1945 : libérés in extremis sur la montagne de Goethe.

 

Hier, l’aviation mit un terme aux « marches de la mort », puis le glas du canon gronda la nuit durant. Ce tonnerre ralluma, en bas dans Weimar et en haut chez les SS du camp de concentration de Buchenwald, la peur des hãftlinge. En matinée, les bourreaux parèrent au supplice des 21000 morts-vivants décharnés et terrorisés, parqués dans les blocks éteints. Soudain, au contact des tanks, toute la donne fut invertie. Alors, comme prévu, les brigades armées créées en secret par la résistance attaquèrent, prenant en tenaille les 6000 nazis effarés. À point nommé, car les SS s’apprêtaient à en finir, puis à fuir. Fonçant vers l’objectif du jour, la 4e DB dépassa alors, sans même la voir, la porte béante de l’Enfer…

 

Un récit richement documenté, qui relate l’avant tragique, le pendant héroïque et l’après-coup de l’Aufstand (l’Insurrection) naguère décriée, de nos jours méconnue et demain… !?


Isbn

9782310047456

Nombre de pages

536

Versions

Papier

Genre

UGS : 4783 Catégorie :
Avatar
Né en 1952 à Montréal, Georges Beauchemin a fait sa carrière au sein du Gouvernement du Québec. Aujourd’hui retraité, ce grand amateur d’Histoire s’est inspiré du vécu de ses beaux-parents, tous deux résistants et déportés, pour écrire Le Triomphe de l’Entendement.