De retour à Roman

Michel Bernard

Car, tout au bout, il y a la mer…

14,00

Epuisé à force de lutter contre la solitude, l’absence, l’abandon, un vieil homme, au soir de sa vie, décide de se débarrasser de tout ce qu’il possède et de partir à pied, pour suivre sur plus de cent kilomètres, le canal qui relie sa ville à la mer.

 Il part un jour d’été caniculaire, à l’heure la plus chaude de l’après-midi, avec pour tout bagage un sac à dos dans lequel il a entassé ce qui lui semblait essentiel à sa survie.

 C’est un départ sans retour possible, un voyage dont il se pourrait bien que la mort soit le but ultime. À moins que, sur le chemin, il ne fasse des rencontres qui lui offrent la possibilité d’une autre issue.

 

Michel Bernard livre un roman poétique, qui met en scène le monde intérieur de son narrateur. Son texte nous immerge ainsi dans les méandres d’une pensée et, au fil des pages, capte quelque chose d’universel. Un récit captivant, aux descriptions particulièrement évocatrices.


Isbn

Nombre de pages

Versions

Genre

,

UGS : 5010 Catégories : , Étiquettes : ,
Enseignant, maître d’école, pendant quarante années, Michel Bernard a toujours privilégié auprès de ses élèves le rapport à la littérature et à l’écriture, essayant avec beaucoup d’enthousiasme de leur faire partager sa passion pour les romans et pour la poésie. Naviguant entre Nantes et certains villages du Morbihan, en bord de mer, c’est dans son univers familier, dans l’observation de tout ce qui l’entoure, qu’il puise la source de son envie d’écrire.