De retour à Roman

Salik Alize

Zazen

18,90

« Il y a mille ans qui se taisent près de moi. Mille ans lourds comme une montagne, lourds et acides qui attendent que je me couche pour me dévorer les mains, pour canceller mon nom et disperser mon souvenir. »

 

Dans un quartier sans âme, Zazen trempe dans toutes sortes de magouilles. Une haine viscérale de son milieu et d’étranges voix le poussent à la cruauté, mais Nizar Ziri, son ami d’enfance qui le sermonne quelquefois, ainsi que son amie Cateline qu’il protège comme un trésor, font résonner en lui un peu d’humanité. Obnubilé par sa propre finitude depuis qu’une rafale de kalashnikov a manqué de le tuer, il ne parvient pas à découvrir qui souhaite sa disparition. Certes, on lui reproche sa méchanceté, mais il pressent aussi qu’on ne lui pardonne pas d’être libre ; de ne pas trinquer à la joie qui cache, à l’espoir qui ment, à la vie qui tue.

 

Ce roman contemporain tourmenté est porté par un narrateur schizophrène et un style consciemment décousu. Il évoque avec brio le contexte social des quartiers défavorisés, les minorités des banlieues par l’emploi d’un style argotique, familier où quelques vulgarités côtoient une écriture précieuse et des réflexions plus profondes. Parti pris de l’auteur, cette écriture marquante fait écho à un univers vif et poignant.


Isbn

9782310049054

Nombre de pages

288

Versions

Papier

Genre

Catégorie :