Accueil > Librairie > Portraits de vies > Merci pour les tournesols

Merci pour les tournesols

Paru le

18 août 2021

Chantal Mortier a été percutée, au cours de son chemin de vie, par la mort d’un de ses enfants. Broyée par la douleur, elle décide de se relever et de témoigner d’un chemin possible allant du chaos à l’apaisement. Au long de son parcours, elle est accompagnée par des signes : ces « clins d’œil » émanant de son fils envolé, qui l’ont grandement apaisée et encouragée. Son souhait est que, à la lecture de son récit, toute personne confrontée à la perte d’un être cher puisse trouver, au-delà de l’expression de la souffrance, des mots porteurs d’espoir.

En revenant sur le suicide de son fils,
et au travers d’une écriture sincère et poignante,
l’auteure exprime toute la douleur de la séparation,
mais surtout l’espoir et l’appel de la vie qui a résonné.

Infirmière puis agricultrice, Chantal Mortier est mariée, maman de quatre enfants et mamie de cinq petits-enfants. Très attachée à ses origines en Ardèche et à son berceau de vie en Drôme, elle éprouve avant tout un sentiment d’appartenance à l’humanité au sens large du terme, tout en se sentant très proche des parents endeuillés qu’elle rencontre plus particulièrement au sein de l’Association Nationale Jonathan Pierres Vivantes dans laquelle elle s’investit. Son livre, qui relate son parcours de résilience, se veut être, surtout, un encouragement à vivre.

6,99 14,90 
  • Sandra Bassano – Evénement Dédicace

    Sandra Bassano sera en dédicace à l’occassion de l’événement « Les Artistes dans la rue » qui aura lieu à Le Bugue Grand Rue. L’auteure vous attend le Samedi 22 Juin de 9h à 18h !

  • Interview avec Lise Martins – Cap Magellan le 6 juin 2024

    Lise Martins est professeur, auteure et maman. Elle est passionnée et passionnante. Le 20 mars dernier, son deuxième roman est sorti aux éditions Amalthée. Un livre qui se déroule au Portugal sous couvert d’une histoire d’amour et de résilience : Escale au Portugal. Lise nous a offert une interview exclusive. Cap Magellan : Bonjour Lise ! J’espère que […]